Compostelle étapes 2008

Publié le par Pierre Marie


Vous trouverez ci dessous le résumé de mes étapes que j'ai éffectuées en 2008 . C'est la simple copie du journal de bord que j'ai tenu tous les soirs. Ne cherchez donc pas un style ou une construction littéraire, c'est ce  que j'ai été capable d'écrire après de longues heures de marche souvent douloureuses . Pour les photos j'en ai fait très peu et elles ne sont pas vraiment artistiques mais avaient pour but de servir de support à ma mémoire visuelle, l'essentiel se trouve dans ma tête.

Pourquoi Compostelle ? cela ma parue être la meilleure façon de conclure une vie professionnelle longue de 38 ans et qui, malheureusement ,s'est terminée en licenciement......certes à 57 ans donc sans trop de casse mais un licenciement quand même ; alors pour continuer et essayer de réussir la fin du Chemin j'ai décidé de prendre celui là.

Pourquoi partir de Vézelay ? j'ai voulu prendre une voie peu empruntée contrairement à celle du Puy qui, au regard des lectures que j'ai pu faire sur le net, s'apparente plus à de la randonnée touristique plutôt qu'à un cheminement sprituel et initiatique. Et puis le Voie de Vézelay, on l'appelle aussi la Voie du silence et cela m'a séduit.

Pourquoi le mettre sur mon blog ? eh bien c'est justement parce que d'autres ont raconté leur Chemin ( je pense en tout premier lieu à Martine ) qu'ils m'ont aidé à prendre la décision de partir  . Il y a une nouvelle de Paulo Coelho qui traduit complétement mon état d'esprit , le titre :" Mamuel pour gravir une montagne" extrait  d'un livre de nouvelles (édition j'ai lu) "comme le fleuve qui coule " . le dernier point de cette nouvelle est : Racontez votre histoire, donnez vous en exemple . Dites à tout le monde que c'est possible, et alors d'autres personnes se sentiront le courage d'affronter leurs propres montagnes.

1 ère année (2008)


Samedi 7 juin : Le départ


Levé 6 h 30, je n’ai pas beaucoup dormi !!! 8 h 10 TGV à Douai, 9 h 45 Paris avec un peu de retard. Jean François est là pour m’accueillir et le courant passe tout de suite entre nous. Nous prenons le RER pour la gare de Lyon et nous nous installons devant un café dans une brasserie. J F travaille pour une agence de voyage parisienne, il a 58 ans marié et 3 enfants, il est super cool ; Pour le remercier de son accueil je lui ai rapporté une " langue Lucullus "  de Valenciennes et cela l’a beaucoup touché. 12 h 30 TER( JF me quitte rapidemen car, m'a t il avoué plus tard : je serais monter avec to......l'appel du chemin est très fort) pour le gare de Sermizelles Vézelay, petite gare en pleine campagne où j’arrive ver 15 h sous une petite pluie qui ne me lâchera pas jusque Vézelay que j’atteins ver 17 h après 11 Km sur une départementale très fréquentée . 18 h je suis installé chez les Sœurs Franciscaines. Je dois faire sécher tous mes vêtements qui, malgré ma cape sont bien humides…Je suis logé dans un dortoir de 13 lits dans les combles d’une très ancienne demeure, c’est rustique mais je l’ai voulu ainsi….. ( les douches sont neuves )Vers 19 h petites courses et resto dans une crêperie, la Coquille, 20 h retour au gîte où un couple d’Australien est déjà couché.






Le-D-part-sac-Comp-2008-1.jpg


ma maison pour 10 jours





Le-D-part-Comp-2008-5.jpg

  c'est parti.....






Soeurs-Franciscaines-Vezelay--001.jpg


L'entrée des Soeurs Dominicaines







Abbatiale-Vezelay-Comp-2008.jpg


La Basilique de Vézelay






Vezelay-Comp-2008-2.jpg


Vézelay sous la pluie...










Dimanche 8 juin :

Temps nuageux quelques éclaircies 20 °

1 er jour : Vézelay -  Cuncy les Varzy 27.6 km


Nuit agitée où j’ai eu beaucoup de mal à trouver le sommeil (pas d’oreiller entre autre). Lever 6 h toilette petit dej, j’ai trouvé dans la cuisine de quoi me restaurer (pain de mie confiture). Refaire mon sac a été laborieux, je manque de pratique. Après avoir acheté un petit pain au chocolat départ 8 h 30. Jusque Maison Dieu parcours fatiguant dans des bois détrempés par des jours et des jours de pluie, j’y suis vers midi, arrêt céréales eau (cela sera mon menu pour la journée). Le paysage est vallonné et les côtes font de plus en plus mal. Heureusement le balisage est correct. Les 4 derniers Km ont été très durs et je suis arrivé au gîte vers 17 h complètement épuisé. C’est une maison ancienne avec des meubles des années cinquante mais c’est vaste comme nous sommes 3 je pense que cela va aller. Le fils de la propriétaire (Mme Debèze) nous a allumé un feu Godin à bois ce qui facilitera le séchage de nos chaussures et de nos chaussettes (c’est là que je sentirais pour la première fois : l’odeur du chemin…). Mes 2 compagnons sont Allemands, Herbert 38  ans et Joachim 65 ans. La soirée se passe autour de boîtes de conserve (cassoulet et choucroute) d’une bouteille de vin et en regardant la TV (la seule et unique fois durant mon périple). Il y avait un match de l’Euro Allemagne Pologne et les 2 allemands l’on regardé avec intérêt. 22 h 30 dodo, je suis installé seul dans une chambre  dans un lit à 2 places avec couvertures, j’ai juste utilisé mon drap house.




Lavoir-Varzy-Comp-2008-2.jpg


Le lavoir de Varzy




Gite-Cuncy-Comp-2008-3.jpg


Le gîte de Cuncy (Mme Debèze)




Gite-Cuncy-Comp-2008-1.jpg


Ma chambre




Gite-Cuncy-Comp-2008-2.jpg


Herbert et Joachim ( petit Dej )









Lundi 9 juin :

       Beau temps

2 eme jour : Cuncy les Varzy – Arbouse  27 Km


Levé 6 h petite toilette déjeuné thé spéculos départ 7 h 45. Le chemin est en majorité composé de longues lignes droites, de petites routes, de chemins forestiers. L’essentiel de mon alimentation, barres de céréales abricots secs eau et un petit pain acheté à Varzy. Il fait chaud mais supportable par contre mon physique décline à fur et à mesure des Km, c’est très dur. 17 h gîte pèlerin d’Arbouse, je suis moins épuisé qu’hier mais bien touché….Les 2 allemands sont là plus un couple français (Alain et Marie Laure) hôtelier à Vézelay (Le Compostelle). Après une bonne douche cela va mieux, l’ambiance est bonne. Nous avons mangé tous ensemble (moi du cassoulet vive les conserves !!!) avec à nouveau une bouteille de vin (pêché mignon des  2 allemands) sur la table extérieure. 22 h dodo, un peu de mal à m’endormir mais bon repos quand même avec les lits superposés (j’avais Alain l’hôtelier au dessus de moi un super ronfleur).


Vers-Arbouse-Comp-2008-1.jpg

Chemin forestier sans fin.....


Vers-Arbouse-Comp-2008-3.jpg

Enfin !!!!!


Gite-Arbouse-Comp-2008.jpg

après la douche !!!!!!!




Mardi  10 juin :

Beau temps chaud avec orage en fin d’après midi (au gîte)

3 eme jour : Arbouse – La Charité / Loire  21 Km



Levé 6 h préparatifs et petit dej, départ 8 h. Le physique à l’air d’aller mieux, le départ se passe plutôt dans des paysages de collines de bois et de vignes, ensuite je traverse la forêt de Bertrange et ses interminables sentiers forestiers pentus et rectilignes ; je m’arrête toutes les heures pour me ravitailler . L’arrivée à la Charité (en pleine chaleur de l’heure du midi) est pénible avec un chemin envahi d’herbes hautes qui longe la N7 sans aucune ombre. 13 h 30 syndicat d’initiative (je suis passé par la mairie où l’on ma offert de l’eau tellement je paraissais déshydraté !!!) où je récupère les clefs du logement pèlerin situé derrière la cathédrale Notre Dame dans un immeuble ancien. Douche et petites courses dans la charmante ville de la Charité (la Loire est très haute et tumultueuse). Bonne discussion avec une pèlerine qui fait le GR vers Nevers  (Jacqueline de Tours). Herbert et Joachim m’accompagnent toujours (je marche seul et les retrouve le soir) ils ont choisis de se faire un bon repas gastronomique, moi cela ne me dis rien je n’ai pas très faim et je dîne dans un Pub d’un simple croque monsieur  et d’une salade  bière café. 21 h dodo le physique pour l’instant tient.





La-Charit--Comp-2008.jpg


j'aime voir ce genre de panneau !!!!!!




La-Charit--Comp-2008-1.jpg


Les abords de la cathédrale Notre Dame





Gite-La-Charit--Comp-2008-1.jpg


L'entrée du gîte (derrière la cathédrale)





Gite-La-Charit--Comp-2008-3.jpg


Le dortoir




La-Charit--Comp-2008-5.jpg


La France de toujours




La-Charit--Comp-2008-4.jpg




La Loire tumultueuse






Mercredi 11 juin :

Beau temps chaud toute la journée)

4 eme jour La Charité / Loire -Baugy  29 Km


Levé  toujours 6 h petit dej thé gaufrettes départ 7 h 15 (je suis le dernier à partir). Mes jambes vont bien, j’ai une petite ampoule sous l’orteil droit mais c’est supportable. Arrêt à Sancergues à la terrasse d’un café où je déguste un coca et un petit pain au chocolat de la boulangerie voisine (le bonheur). Vers 12 h arrêt à Couy aussi dans un café  à nouveau un coca et des gaufrettes, à chaque fois je fais le plein d’eau car le soleil tape fort par moments. Les paysages sont une succession de plaines légèrement vallonnées (blé colza)  j’ai quitté la Bourgogne puis la Loire je suis maintenant dans le Berry. A partir de 22 Km ça commence à être un peu plus difficile mais finalement je suis arrivé à Baugy dans un état correct. Le gîte (pour 4 personnes) est tout neuf. Herbert et Joachim sont arrivés pratiquement en même temps que moi nous serons donc 3 ce soir. Une dame qui habite juste à côté vient nous proposer de nous faire un gratin de pâtes accompagné de beefsteaks  achetés par mes soins chez le boucher du village. Mme Guillaume ainsi que son mari nous ont invité à l’apéro et nous somme repartis avec notre dîner que nous avons mangé dehors dans la cour du gîte (c'était aussi bon qu'un repas gastronomique dans le meilleur des restos). Vers 21 h dodo toujours dans des lits superposés mais confortables.





Vers-Bourges-Comp-2008-4.jpg


un des nombreux cafés "coca gaufrettes"





Vers-Baugy-Comp-2008-5.jpg


La plaine du Berry





Gite-Baugy-Comp-2008-1.jpg


Le gite de Baugy




Gite-Baugy-Comp-2008-3.jpg


intérieur gîte







Jeudi 12 juin :

Beau temps orage dans l’après midi

5 eme jour Baugy - Bourges  28 Km


Levé 6 h préparatifs habituels avant le départ à 7 h 15 ; Herbert et Joachim sont partis un peu avant, comme tous les jours je préfère marcher seul. Aujourd’hui beaucoup de bitume (16 Km) ; j’avance bien mais c’est dur pour les pieds, les paysages, grande plaine céréalienne. 2 arrêts dans des cafés avec mon habituel coca gaufrette et le plein d’eau. Les 10 derniers Km dans les champs sur la voie romaine avec comme point de mire la cathédrale St Etienne de Bourges. Arrivée à l’hôtel du Cygne (en face de la gare) vers  14 h 30 avec, comme d’habitude, les pieds douloureux ; un très gros orage se prépare et finira par éclater vers 15 h. Une bonne douche et je pars à la recherche de mes 2 allemands qui sont dans le même hôtel, pour eux c’est leur dernière étape  et nous allons tâcher de passer la soirée ensemble. 17 h 30 balade avec Herbert et Joachin dans le vieux Bourges (belles maisons à colombage) et visite de la cathédrale où nous assistons à une petite messe (très émouvant, c'est l'évêque de Bourges qui officiait). Dîner dans un resto oriental une bavette pommes de terre salade (rien d’oriental) délicieux avec toujours cette bonne humeur. 21h préparation du sac dodo (j’ai mal aux pieds).




Vers-Bourges-Comp-2008-3.jpg

            Vers Bourges


Vers-Bourges-Comp-2008-7.jpg


la voie romaine et tout au fond la cathédrale St Etienne






Cath--St-Etienne-Comp-2008-02.jpg


St Etienne




Bourges-Comp-2008-1.jpg


Bourges centre ville






Hotel-Bourges-Comp-2008.jpg


l'hôtel du Cygne (accueil pèlerin) face à la gare





Herbert-Joachin-Comp-2008.jpg


Au revoir Herbert et Joachim !!!!!!





Vendredi 13 juin :

Temps agréable soleil+nuages pas trop chaud

6 eme jour Bourges - Charost  27 Km


Levé 5 h 45 petit dej copieux à l’hôtel (offert aux pèlerins), départ de la cathédrale, traversée de Bourges et de la zone industrielle (pas terrible). Paysages plat à part quelques Km de bois tout le reste c’est de la route longue et interminable (bonjour les pieds). 2 arrêts dans des bars sympa pour mon coca habituel, après 11 km de ligne droite en bitume arrivée à Charost 14 h où j’ai pris les clefs du gîte à la mairie. Il se situe dans l’école primaire, c’est l’ancien logement de l’instituteur, il est bien agencé,  assez vaste (2 lits superposés) et il y a un peu de nourriture (boites de conserve thé café....). Vers 15 h arrivée d’un belge de Courtrai (Oswald lui aussi fait le chemin sur plusieurs années) que j’ai déjà rencontré dans la journée,il très gentil (comme tous les belges). Nous avons été faire quelques courses (pommes de terre tomates jambon vin) et bu une bière. Oswald  a fait cuire les pommes de terre pour en faire une salade et nous nous sommes bien régalés avec ce repas simple mais chaud. 21 h 30 dodo (je m’endors pratiquement tout de suite). J’ai toujours très mal aux pieds je pense que 2 paires de chaussettes (assez épaisses) ce n’est pas bon, vers 22 23 Km mes pieds se mettent a beaucoup gonfler et sont donc serrés dans mes chaussures (pointure 43 ½). Je vais essayer de n’en porter qu’une seule paire. Mon SCI va beaucoup mieux, je n’ai pratiquement pas de problème il est vrai que je prends un immodium chaque jour, je suis très détendu et je pense rarement à ma situation que je vais appréhender autrement je l’espère. A suivre……



Eglise-Charost-Comp-2008.jpg


Eglise en pierres rouges de Charost




Gite-Charost-Comp-2008-3--3-.jpg


l'ancien logement de l'instituteur au dessus de la cour de récré très animée !!!!!




Gite-Charost-Comp-2008-3--1-.jpg


Le paradis du marcheur !!!!!!!!!





Samedi 14 juin :

Petit soleil et nuages

7 eme jour Charost – Neuvy Pailloux  26 Km


Levé 6 h j’ai préparé mon sac la veille, petit dej thé pains pasquier départ 7 h 15. Paysages plaines céréalienne et longs chemins herbus peuplés de lièvres, qui vous observent de loin assis sur leur derrière,et de petites routes pour terminer l’étape. Vers 10 h15 Issoudum, où je visite la collégiale St Cyr. Comme d’habitude les 8 derniers Km sont pénibles pour les plantes de mes pieds et à 5 Km de Neuvy je me décide à enlever une paire de chaussettes. A 1 Km de l’arrivée Mme Monique Richard vient à ma rencontre avec sa R5 (elle est la bienvenue !!!). Je loge chez elle (25€ pour le dîner petit dej et couchage). Elle est partie faire des courses en me laissant sa maison, en l’attendant,  je prends une douche, fais mon reporting et prépare mon étape de demain (la dernière pour cette année). Monique est la garde champêtre du village, c’est une femme très vive et toujours souriante ; pour elle il n’y a pas de frontière entre sa vie professionnelle et sa vie privée, elle est là pour tout le monde. Pour le dîner elle m’a cuisiné une soupe de légumes maison, puis une quiche berrichonne (pâte feuilletée avec pommes de terre au lard….) du fromage et une coupe de fraises de son petit jardin (délicieuses). Nous avons discuté comme de vieux amis et elle a pris beaucoup de soin à s’occuper de mes pieds douloureux (pied droit bien gonflé) vers 22 h dodo.




Vers-Charost-Comp-2008-1.jpg


le balisage ( souvent plus discret)





St-Cyr-Issoudun-Comp-2008-1.jpg


la Collégiale St Cyr à Issoudum




Thizay-Comp-2008-2.jpg


L'église de Thizay avant Neuvy où j'ai enlevé une paire de chaussettes !!!!!




Gite-Domicile-Neuvy-1.jpg


la maison du garde champêtre Monique




Gite-Domicile-Neuvy-2.jpg


ma chambre 4 étoiles !!!!!!





Dimanche15 juin :

Pluie pluie…..

8 eme jour  Neuvy Pailloux -  Châteauroux  20 Km



Levé 6 h 30 petit dej sympa (thé confiture pain grillé).Monique va marcher avec 2 amis et m’emmène  en voiture à Ste Fauste (point où j’ai quitté le chemin) pour m’éviter 3 km supplémentaires de goudron car j’ai toujours mal aux pieds. A peine sur le chemin j’aperçois Oswald qui m’attend, il a dormi à la Tripterie et c’est le hasard si il est là sur le bord du chemin. Nous marchons ensemble jusque Diors (base militaire) et après un arrêt pour récupérer je le laisse me distancer (je me ménage). 13h je suis à l’hôtel du Faisan face à la gare, je donne un coup de fil à papa ( c’est la fête des pères) et également à Martine dont c’est l’anniversaire ( tuyau de Jean François) c’est la première fois que je lui parle mais nous avons l’impression de nous connaître depuis longtemps, elle traverse une période difficile……Il est maintenant 16 h et je récupère, j’ai fait un tour dans le centre ville mais tout est fermé, pas un café, pas un resto d’ouvert c’est le désert. En désespoir de cause, le soir, je me contente d’un croque monsieur au buffet de la gare et je rentre à l’hôtel pour regarder la TV. 23 h dodo dans cette petite chambre qui sent la cigarette, mais pour 30€…….


Je n'ai pas fait de photos trop de pluie tout était môche.......



Lundi 16 juin :

Temps gris

Le retour


Levé 7 h petit j assez léger il est 8 h 30 je vais patienter dans ma chambre mon train est à 9 h 53. J’espère garder ce calme que j’ai acquit pendant ces jours de marche solitaire à suivre….Je suis à Paris vers midi, métro jusqu'à la gare du nord. Pour le déjeuné je m’installe à la "pinte du nord "(souvenir de mon service militaire) c’est d’ailleurs le fils du propriétaire de l’époque (1972) qui a pris la succession  (ils sont originaire de l’Aveyron). Je mange un bon steak frites bière. Je reste à la pinte en regardant la TV jusque 13 h 30 et je prends finalement le TGV à 15 h. 16 h Gare de Douai, pour Christiane mon absence à parue courte (tant mieux elle s’est d’ailleurs très bien occupée du jardin). Pour moi c’est une rupture ce premier tronçon va me servir de référence pour la conduite de ma vie future. Je pense avoir, en partie, acquit le ‘’lâcher prise’’ que je recherchais, je suis décidé à repartir en 2009 (en juin je pense) avec l’expérience en plus (poids du sac, chaussettes, crème pour les pieds, pantalon goretex pour la pluie …..). Je suis au bureau, nous sommes le jeudi 26 juin 2008 demain c’est ma dernière journée de travail………faut il regarder l’avenir avec confiance ? Pourquoi pas ça ne coûte rien.

Arriv-e-Paris-Comp-2008-2.jpg

la Chapelle du Cht'i !!!!!!

Nous sommes en Février 2009 je prépare ma prochaine étape que j'effectuerai en Juin . Point de départ : Châteauroux, arrivée : Périgueux soit 300 km et 13 jours de marche plus 2 jours de transport.










Publié dans pm.over-blog.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre Marie 15/08/2009 12:09

JF je t'ai répondu sur ton E mailPM

J F 11/08/2009 21:54

Hola Pierre Marie,Ribadiso de Baixa, c'est la ou je me trouve ce soir.L'endroit est enchanteur, comme le reste du chemin.Je pense bien a toi et continuerai a le faire a Santiago ou j'arrive apres demainTout va bienViva el camino Amitiesl'eclaireur (...)

Pierre Marie 09/03/2009 10:04

Jean Michel, j'ai mis ton blog dans mes favoris pour pouvoir le lire tranquillement avant mon départ, toute expérience est bonne à prendre , je te souhaite un bon chemeinPM

jean-michel de lille 09/03/2009 09:16

Bonjour Pierre-marie,Que de souvenirs en te lisant ! Je retrouve ce côtè candide chez tous les pélerins qui prennent le chemin en plusieurs étapes ! Après le retour, on mesure ses difficultès, on s'adapte et on apprend ! Pour ma part, je reprends le chemin dans moins de 2 mois maintenant, j'ai hâte d'y être !amitiés jacquaires et Ultreiajean-michel de Lille

Pierre Marie 06/03/2009 13:49

Merci Maxime comme je te l'ai dèjà écrit ton récit en Espagne est plein d'enseignement et de renseignements....PM